dimanche 23 janvier 2022

Mathématiques appliquées pour ingénieurs (0)

Mathématiques appliquées pour ingénieurs : De la flexion des poutres et des plaques minces à l'interpolation par les splines et/ou le krigeage

 C'est le titre d'un article publié sur mon autre blog : Le coin de Pierre - Mathématiques appliquées. 

Il fait partie d'une série d'articles qui seront publiés sur le sujet et destinés principalement aux ingénieurs.

Voici le lien vers cet article : 

 http://jfjpm-maths.blogspot.com/2022/01/mathematiques-appliquees-pour.html

Bonne lecture.

Dr. Pierre Montès
23 janvier 2022





mardi 28 avril 2020

Massachusetts Institute of Technology (MIT) - Un reportage : la fabrique des génies

 
Voici un reportage sur le MIT.

Il permet de se rendre compte de ce qui distingue cette école d'ingénieurs des autres institutions de formation d'ingénieurs dans le monde.

Cliquez sur le lien suivant pour visionner le reportage.

MIT (durée : 25 minutes et 15 secondes)

   

samedi 11 janvier 2020

La Mécanique des Sols simplement présentée en cinq (5) vidéos par le Professeur John Burland

Dans une série de cinq (5) vidéos très courtes, le professeur John Burland utilise tout son talent de pédagogue pour expliquer aux étudiants et à Monsieur et Madame Tout Le Monde, ce qu'est la Géotechnique. En fait, il nous expliquera en peu de mots et nous illustrera à l'aide de matériels et/ou de montages étonnamment simples, ce qu'est la Mécanique des Sols.

La Géotechnique, comme le dit le professeur Burland, est une spécialisation du Génie Civil.

Je mentionne, en passant, que la Géotechnique, elle-même, se subdivise en deux grandes branches: la Mécanique des Sols et la Mécanique des Roches.

Le professeur Burland ne parlera ici que de la branche Mécanique des sols, après avoir brièvement expliqué ce qu'est le Génie Civil proprement dit.

1.- Vidéo 1 de 5 (durée : 2 minutes et 42 secondes).- Cliquez sur --->  What is Soil Mechanics ?
(La Mécanique des Sols, c'est quoi ?),

2.- Vidéo 2 de 5 (durée : 2 minutes et 21 secondes).- Cliquez sur --->  The Particulate Nature of Soil
(Le Sol: un assemblage de particules solides)

3.- Vidéo 3 de 5 (durée : 4 minutes et 49 secondes).- Cliquez sur --->  The Effect of Gravity on Soil Strength
(L'effet de la Gravité sur la Résistance du Sol)

4.- Vidéo 4 de 5 (durée : 3 minutes et 27 secondes).- Cliquez sur  --->  The Effect of Particle Size and Strength on Soil Strength
(L'effet de la taille et de la résistance des particules solides sur la Résistance du Sol)

5.- Vidéo 5 de 5 (durée : 6 minutes et 9 secondes).-   Cliquez sur --->  The Effect of Water on Soil Strength
(L'influence de l'eau sur la Résistance du Sol)


Bon visionnement !


Dr. Pierre Montès
11 janvier 2020

mardi 24 décembre 2019

Méditation à chaque jour de Noël suggérée à l'ingénieur civil par le professeur John Burland.


Il s'agit d'un passage d'une conférence prononcée par Karl Terzaghi en 1936.

Le professeur Burland va nous relire ce passage.

Il nous parlera aussi, brièvement, de ses deux héros : Karl Terzaghi et Alec Skempton

Cliquez sue le lien suivant pour écouter le professeur Burland :

Civil engineering: An oral history part 1 - Engineering heroes


samedi 14 décembre 2019

L'énigme de l'instabilité de la Tour de Pise expliquée par le professeur John Burland (2e partie)

Dans cette vidéo d'une durée de 4 minutes environ, le professeur John Burland explique le mécanisme du mouvement de la Tour de Pise à l'aide d'un modèle.

Le professeur Burland a fait partie de la commission d'experts qui a travaillé à stabiliser la Tour de Pise.

Cliquez sur le lien suivant pour écouter et voir les explications du professeur.


jeudi 5 décembre 2019

L'énigme de la Tour de Pise expliquée par le professeur John Burland

Le Professeur John Burland (Imperial College, Londres) est un excellent pédagogue.
Il dévoile dans la conférence ci-après (en anglais (*)) le mécanisme ayant causé le mouvement de la Tour de Pise au cours du temps. Il a fait partie d'un comité d'experts qui ont réussi à ralentir le mouvement de la tour et ainsi, à prolonger la vie de cet ouvrage.

Ce sujet retiendra sans doute l'attention des ingénieurs et des architectes.

Après avoir cliqué sur le lien ci-dessous, rendez-vous au temps t = 1:31:40: c'est à cet endroit que débute la conférence du professeur Burland. Elle se termine au temps t = 2:55:00. La durée de la conférence est : 1h23 environ.

Bon visionnement,

Dr. Pierre Montès


The Enigma of the Leaning Tower of Pisa

_________________________
(*) Aux collègues qui ont été comme moi étudiants de la FDS avant 1978, je dirais qu'en publiant le lien vers cette vidéo (et d'autres liens à venir), je fais un Doyen Maurice Latortue de moi-même. En effet, le Doyen nous enseignait l'anglais technique à l'aide d'encyclopédies en anglais. En 2019, je fais/ferai un peu la même chose, sur Le Coin de Pierre-génie civil, à l'aide de vidéos trouvées sur Youtube.

vendredi 7 novembre 2014

Homothétie des cercles de Mohr à la rupture: connexion entre la droite de Coulomb dans le plan de Mohr et la droite Kf dans le plan de Lambe

Par Dr. Pierre Montès
Dernière mise à jour: 8 novembre 2014

Le travail présenté ci-après revient sur un problème classique: la détermination de la droite de Coulomb d'un sol donné à partir des résultats d'essais triaxiaux. 

Ce sujet est traité dans tout cours de Mécanique des sols du 1er cycle universitaire en génie civil (chapitre sur la résistance au cisaillement).

On dispose de n  (n > 2) cercles de rupture pour des essais CU effectués sur des échantillons identiques d'un même sol (provenant d'un même bloc) avec mesures de pressions interstitielles, ou bien pour des essais CD effectués sur ces mêmes échantillons.

On suppose que  ces cercles n'admettent qu'un seul et même centre d'homothétie quelle que soit la paire de cercles homothétiques considérée parmi les n cercles disponibles. En d'autres termes, on ne traite pas ici le cas où certains des cercles seraient sous la bosse de préconsolidation et d'autres seraient dans la zone normalement consolidée.  

On veut trouver l'équation de la droite de Coulomb, c'est-à-dire l'équation de la tangente commune extérieure aux cercles de rupture.

Lorsque le nombre de cercles est supérieur à 2, la recherche de l'équation de la tangente commune devient fastidieuse. Plusieurs auteurs recommandent de déterminer d'abord l'équation de la droite qui passe le plus près possible des sommets des cercles de rupture (la ligne Kf déterminée par la méthode des moindres carrés); puis d'en déduire la droite de Coulomb à partir de la ligne Kf. C'est la meilleure méthode à suivre pour résoudre ce problème.

Certains de ces auteurs justifient plus ou moins rigoureusement la méthode en prenant pour un fait accompli (sans le justifier) que la droite de Coulomb et ligne Kf concourent en un point situé sur la ligne des centres.

Le travail ci-après se base sur l'homothétie des cercles de Mohr à la rupture pour montrer que ces deux droites se coupent effectivement en un point situé sur la ligne des centres. Puis on en déduit la connexion entre la droite de Coulomb et la droite Kf.











Compteur